couverture-comment-se-faire-des-amis

Poche: 320 pages

Éditeur : Le Livre de Poche

Collection : Vie pratique

Langue : Français

 

<< Nos relations avec les autres sont déterminantes pour notre qualité de vie !
La facilité de contact est un puissant moteur de succès : être recherché pour ses qualités humaines, créer la sympathie, faire passer ses idées, savoir motiver, corriger sans gâcher une relation de travail… Cela s’apprend ! Ce livre, utile à tous les âges et dans tous les métiers, vous donnera tous les conseils pour développer des relations humaines de qualité, nécessaires à l’efficacité professionnelle et personnelle.
Dale Carnegie, leader mondial de la formation continue, est spécialisé dans les entraînements à la communication, au leadership, à la vente, au management et à la prise de parole en public. C’est la source la plus crédible dans ces domaines. >>

 

Bien que le titre puisse à priori repousser, une fois les pages tournées, ce livre ne vous laissera pas indifférent…


citation-dale-carnegie


HUIT POINTS SUR LESQUELS CE LIVRE VOUS AIDERA À PROGRESSER

  1. Eveiller en vous de nouvelles pensées, de nouvelles perspectives : bousculer la routine
  2. Vous attirer facilement et rapidement des amis.
  3. Vous faire apprécier davantage.
  4. Rallier les autres à votre point de vue.
  5. Développer votre influence, votre ascendant, votre capacité à faire agir.
  6. Faire face aux critiques, régler les conflits, garder l’harmonie dans vos contacts avec les autres.
  7. Développer vos talents d’expression et de communication.
  8. Susciter l’enthousiasme parmi vos collaborateurs.

INTRODUCTION

Le livre ne fait que vous expliquer comment vous aimeriez que les autres personnes soient avec vous, via certaines règles simples et avec des exemples réels de personnes qui les appliquent. Et il vous apprend cela pour vous faire comprendre que, si vous aimeriez qu’elles soient d’une certaine façon avec vous, alors vous devriez aussi l’être avec elle.

C’est un livre que l’Auteur conseil de lire en prenant bien soin de comprendre les idées de chaque chapitre et de les appliquer. En fin de compte, ce livre est la bible des interactions sociales qu’on garde à son chevet et dont on relit les passages afin de ne pas oublier des principes essentiels – qu’on connait pourtant.

En effet, ce n’est pas le genre de livre que l’on lit une fois dans sa vie. Si vous souhaitez la réussite pour vous, pour votre vie de couple, votre vie de famille, votre vie professionnelle, alors vous lirez ce livre plusieurs fois. Et croyez-moi, chaque lecture vous apportera de nouvelles saveurs.

Le livre à la prétention de changer votre vie, et on ne peut pas le nier à 100%. Il est composé de deux parties qui vous guidera dans vos relations privées et professionnelles.


Pour vous, j’ai listé les 30 grands principes présents dans ce livre :

  1. Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas.

critiqueVoilà le premier principe que personne n’applique (moi le premier). Il y a une idée essentiel dans ce chapitre et je suis certains que vous en êtes un piètre utilisateur (non que mon but est de vous critiquer, mais…) : « se mettre à la place de l’autre ». Voilà le principe fondamental, comprendre la manière de penser de l’autre. Une personne peut très bien considérer quelque chose de naturelle alors que vous trouvez cette chose immorale ; pensez-y !

Dale Carnegie se justifie en prenant l’exemple des pensées d’Al Capone. Les plus grands policiers connaissent le point de vue des criminels et malfaiteurs : ils justifient leur comportement, et leurs crimes leur paraissent normaux. Al Capone disait : « J’ai passé les meilleures années de ma vie à donner du plaisir et de l’amusement aux gens, et quelle a été ma récompense ? Des insultes et la vie d’un homme traqué ! »

C’est quelque chose qu’on a souvent du mal à accepter : l’être humain se juge la plupart du temps innocent, qu’importe la faute qu’il a commise. Le critiquer ou lui faire reconnaitre son tort ne fera donc que le mettre sur sa défense – Il cherchera encore plus à se justifier.

  1. Complimentez honnêtement et sincèrement

L’auteur parle « d’influencer », mais la réelle façon d’avoir un impact sur une personne c’est justement d’être sincère avec elle. Personne n’aime les gens faux. Si vous agissez de manière malhonnête avec les gens, un jour ou l’autre cela va se retomber sur vous.

Il nous parle des désirs de l’homme et met en avant l’un des plus important : le désir d’être reconnu. Beaucoup diront que ce n’est pas le plus important des désirs (et moi-même, mais le fait d’écrire ne représente-t-il pas ce désir ?).

Or, quelle est le moyen d’accorder aux autres cette importance d’être reconnut que l’on chérit tous plus ou moins ? C’est le compliment, qui n’est pas à confondre avec la flatterie.

Assurément, il faut trouver les qualités chez l’individu dont on veut être apprécié et en faire l’éloge. L’auteur argumente en nous faisant comprendre qu’on a toujours tendance à critiquer les plus grands défauts d’une personne, mais qu’on ne dit jamais rien sur ses qualités. Quoi de mieux que de faire l’inverse, de montrer les qualités que l’on aime chez une personne ?

  1. Motivez souvent pour faire ce que vous proposez.

possible-impossibleIl arrive souvent qu’on soit enflammé par une entreprise, mais que la volonté de l’accomplir s’amenuise petit à petit. Quoi de mieux que des encouragements biens prononcés pour redonner de la motivation et du tonus ! Les gens (et nous-même) ont besoin d’être considérés, alors pourquoi ne pas les aider ?

Manifester sa personnalité est pour l’homme une nécessité dominante. Pourquoi ne pas se servir de ce fait pour lui faire croire qu’une de vos idées vient de lui ? De la manipulation ?… pas forcément, si cette idée a pour but de l’aider. S’il pense que cette idée vient de lui, il en sera fière et l’approuvera.

Le plus dur serait juste d’accepter qu’un autre utilise votre idée… Car, si les autres chérissent leur pensée et leur personnalité vous aussi ; et il peut être parfois compliqué de laisser le mérite d’une découverte aux autres.

L’auteur nous explique l’histoire d’une de ses connaissances, un père qui n’arrivait pas à faire manger un bouilli de céréales à sa fille âgée de trois ans :

Les gronderies, les raisonnements, les caresses, rien n’y faisait, elle refusait de manger. Alors ses parents se demandèrent : « Comment lui donner envie de manger son petit déjeuner ? »

La fillette adorait imiter sa mère. C’est pourquoi on la hissa un jour sur une chaise et on lui laissa préparer elle-même sa bouillie…

Puis, au moment psychologique, le papa entra, l’air de rien, dans la cuisine, et la petite annonça fièrement, tout en tournant la cuiller dans la casserole: « Regarde, papa! C’est moi qui fais mon déjeuner ce matin. »

Elle prit deux assiettes de bouillie, sans se faire prier le moins du monde : c’était elle qui l’avait faite ; elle en était fière; elle se sentait importante. Elle avait agi selon sa propre initiative, elle avait manifesté sa personnalité.

Rappelez-vous bien ceci:

Éveillez d’abord un ardent désir chez la personne que vous voulez influencer… Celui qui en est capable a le monde avec lui, celui qui ne l’est pas reste seul.

  1. Intéressez-vous réellement aux autres

  • Pourquoi s’intéresser aux autres ?

Vous n’imaginez pas à quel point on s’aime, même ceux qui prétendent le contraire. Essayez ce principe sur quelqu’un, posez lui des questions sur ses passions, et il répondra à vos besoins s’en même que vous ayez à lui demander.

  • Comment faire ?

Y-a-t-il des personnes que vous n’aimez pas ? Très certainement… et c’est aussi mon cas. Et pourtant j’ai appris à ne plus détester les gens – tout du moins je ne prête plus attention à ceux que je n’aime pas. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai compris une chose essentielle : c’est que d’une part que tout le monde a plus ou moins quelque chose d’intéressant à partager, et d’autre part que mes querelles sont rarement fondées.

  1. Ayez le sourire.

Faites le test : passez une journée sans sourire et une autre avec, les gens que vous croiserez ne réagiront pas de la même manière. Votre entourage est le miroir de vous-même.

Il est dit que le fait de sourire au téléphone marche tout aussi bien ! Faites le test, cela est plutôt amusant. 🙂

Le fait de sourire aux autres leur transmet un message important : « qu’on est heureux d’être en leur présence ».

Souvent, avec la grande quantité de travail qu’ils ont la journée et les problèmes qui en résultent, les gens n’arrivent plus à sourire. Si vous voyez une de ces personnes, souriez-lui ; ainsi vous lui transmettez une partie de votre humeur. Le sourire est contagieux !

  1. Rappelez-vous que le nom d’une personne revêt pour elle une grande importance.

Vous n’imaginez même pas l’effet que l’on donne à une personne quand on prononce correctement son nom – et qu’on n’oublie pas. C’est un principe très simple et pourtant beaucoup le néglige. Napoléon lui-même mémorisait le nom de ses sujets…

Le nom d’une personne est la chose qui l’implique personnellement, elle l’a entendu tout au long de sa vie. Et donc quelque chose que l’on peut utiliser pour se faire apprécier d’une personne.

  1. Sachez écouter. Encouragez les autres à parler d’eux-mêmes.

ecouter-les-autresLes gens ont besoin de confiance, et si vous les écoutez avec intérêt, ils verront en vous un confident. Vous-pouvez devenir un excellent orateur rien qu’en sachant écouter les autres, même pas besoin d’avoir la « tchat » ! Devenir un bon orateur c’est avant tout être quelqu’un qui écoute.

La première chose à faire si vous voulez qu’on vous écoute, c’est d’écouter les autres en premier ; pour être intéressant, soyez intéressé. Tout le monde aime parler de soi, même les plus introvertis, il suffit de leurs poser des questions sur ce qu’ils aiment réellement.

Et ce faisant, si vous les avez écoutés sincèrement et avec intérêt, ils vont vouloir en savoir plus sur vous et seront prêt à entendre ce que vous avez à dire.

  1. Parler à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse.

Le meilleur moyen d’encourager les autres à parler d’eux-mêmes, c’est de trouver leur passion, ce qu’ils aiment le plus, ce qui les motivent.

On a tous déjà parlé longuement et de manière vive de ce qui nous passionne. Le but ici est de tout simplement trouver les passions des autres et les écouter.

  1. Faites sentir aux autres leur importance et faites-le sincèrement.

feedback-importanceVous ne gagnerais jamais rien à faire croire aux autres qu’ils sont inutiles. Tout le monde à un talent caché – et certains ne le reconnaissent pas – et le fait de s’en intéresser vous fera apprendre bien des choses. Le fait de reconnaitre en une personne ses talents vous aidera à acquérir sa bénédiction.

  1. Évitez les controverses, seul moyen d’en sortir vainqueur.

Toute personne qui prend le temps de ne pas être d’accord avec vous s’intéresse aux mêmes choses que vous. Pensez à vos contradicteurs en tant que personnes désirant réellement vous aider, et il se peut que vous vous en fassiez des amis.

Quelque chose d’impensable pour beaucoup, mais parfois le meilleur moyen de sortir vainqueur d’un débat c’est d’avouer que l’autre a raison.

Et de beaucoup d’autre confonde franchise et honnêteté : La personne franche dit tout jusqu’à faire du mal, la personne honnête dit la vérité pour ne pas blesser. Aussi n’allez pas pousser votre interlocuteur jusqu’à ses derniers retranchements. Si vous lui prouvez qu’il a tort malgré lui, il approuvera avec m’épris, et pire, il n’en sera pas vraiment convaincu…

  1. Respectez les opinions de votre interlocuteur. Ne lui dites jamais qu’il a tort.

Montrer qu’une personne à tort est le meilleur moyen de s’en faire un ennemi. Vous ne sortirez jamais vainqueur d’un débat où tout le monde défends fermement ses idées ; et même si vous arrivez à faire changer l’avis de votre interlocuteur, c’est avec résignation et avec un profond ressentiment envers votre personne, qu’il acceptera cet avis.

  1. Si vous avez tort, admettez-le promptement et énergiquement.

tort-excuse-culpabiliteMalheureusement c’est dur d’accepter d’avoir tort. Mais le fait d’accepter de se tromper et de l’avouer aux autres vous aidera à établir une confiance avec eux. Tout le monde est humain, et l’erreur est humaine comme on dit.

  1. Commencez de façon amicale.

On dit souvent que « la première impression est la meilleur » et ce n’est on ne peut plus vrai. Commencez par faire un bon effet dès le premier instant que vous approchez votre interlocuteur. Il est surprenant le temps qu’il faut pour changer l’image que les gens se sont fait de vous.

  1. Poser des questions qui font dire oui immédiatement

Ah Socrate et sa sagesse ! Depuis la nuit des temps on connait cette astuce et on ne l’applique jamais. Dire oui, c’est s’ouvrir l’esprit.

Notre subconscient n’arrive pas à résister à ce « oui » que l’on prononce. Quand vous cherchez à convaincre quelqu’un, le fait de lui faire dire oui vous facilite la tâche ; une technique bien connu chez le vendeur.

Il en va de même pour le « non ». Si une personne a commencée à répondre non à la première de vos questions, elle aura beaucoup de mal à accepter les prochaines.

Quand une personne a dit « non », tout son orgueil exige qu’elle garde une attitude constante. C’est comme ça. C’est ainsi qu’on est fait…

  1. Laissez votre interlocuteur parler tout à son aise.

On est toujours tenté de couper la parole à quelqu’un lorsqu’il nous vient une idée. Ne faites jamais cela, vous ne ferez qu’énerver votre interlocuteur et lui donner l’impression que vous ne l’écoutez pas – si vous oubliez votre idée ce n’est pas si grave.

Un conseil de savoir-vivre que les journalistes et les politiciens de nos jours ne devraient pas oublier…

  1. Accordez à votre interlocuteur le plaisir de croire que l’idée vient de lui

Comme dit plus haut, accorder à son interlocuteur qu’une idée vient de lui, permet de lui inculquer cette idée qu’il n’aurait pas accepté si vous lui avait, au contraire, forcé la main.

Vous avez une idée formidable, mais on ne vous écoute pas : faites croire que l’idée vient des autres est la meilleur des solutions pour qu’elle soit acceptée par eux. On est toujours accroché à nos idées, mais rappelez-vous ceci : « les idées sont faites pour être partagées ».

  1. Efforcez-vous sincèrement de voir les choses du point de vue de votre interlocuteur

Le meilleur moyen de comprendre une personne, c’est de se ranger de son point de vue. Tout le monde pense différemment et si vous voulez vraiment attirer des personnes, il faut vous efforcer à comprendre leurs propres opinions.

  1. Accueillez avec sympathie les idées et les désirs des autres.

Même si vous n’approuvez pas les idées d’une personne, accueillez-les avec sympathie et, peut-être, qu’il suffit de conseiller quelques changements pour qu’elles vous plaisent. La personne en question sera plus encline à changer ses idées, si vous lui laissez la peine de s’exprimer.

L’auteur parle même d’une phrase magique pour s’éviter les querelles et dissiper les rancunes : « Je comprends très bien votre attitude, si j’étais vous j’aurais probablement la même. »

  1. Faites appel aux sentiments élevés.

emotions-pouvoir-illimite

Les émotions sont les meilleurs engrenages pour nous pousser à l’action. Pourquoi ne pas les faire surgir chez les autres ? Si vous voulez que quelqu’un fasse quelque chose pour vous, trouvez-lui une belle cause qui lui donne de la volonté.

C’est vraiment stupide de croire que les hommes ne sont motivés que par l’argent, parfois il arrive même qu’ils soient plus entrain à faire quelque chose juste par pure cause ou état de conscience.

  1. Démontrez spectaculairement vos idées. Frappez la vue et l’imagination.

Nous sommes une machine à invention et la plupart de nos grands projets ont été motivé par l’imagination. Quand on veut démontrer quelque chose à quelqu’un, parfois le meilleur moyen est de lui faire travailler son imagination.

  1. Lancez un défi.

Mettre quelqu’un en compétition est souvent le moyen le plus efficace pour faire en sorte que cette personne se surpasse.

  1. Commencez par des éloges sincères.

Si vous réprouvez le travail d’une personne, commencez par lui parler des qualités de son travail et ensuite faites-lui comprendre subtilement qu’il se trompe et faites-le changer de direction.

  1. Faites remarquer erreurs ou défauts de manière indirecte.

C’est là tout l’art du bon diplomate, pour modifier la conduite d’une personne sans l’offenser ni l’irriter.

  1. Mentionnez vos erreurs avant de corriger celles des autres.

Vous n’arriverez à rien en rabâchant à une personne toutes les erreurs qu’elle a commises. Cependant, si vous commencez par admettre vos propres fautes, vous pourrez lui faire comprendre qu’elle a tort. Ainsi, elle fera plus attention la prochaine fois et n’essayera plus de vous décevoir.

  1. Posez des questions plutôt que de donner des ordres directs

C’est aussi une bonne méthode afin de corriger une personne sans l’offenser ni l’irriter, car un ordre direct et trop brutal peut provoquer un sentiment d’affront chez elle.

  1. Laissez votre interlocuteur sauver la face.

Ménager l’amour-propre d’une personne est un bon moyen pour ne pas s’attirer les foudres de celle-ci. Et on a souvent tendance à blesser l’amour propre des autres sans nous en rendre compte.

  1. Louez le moindre progrès et louez tout progrès. Faites cela chaleureusement et généreusement.

On voit toujours les défauts chez une personne et rarement ses qualités, pire, on ne lui fait remarquer que ses défauts et pas ses qualités ; faire l’inverse serait pourtant bien plus bénéfique. (Je travaille encore ce défaut chez moi)

  1. Donnez une belle réputation à mériter.

Inciter l’autre à se dépasser afin qu’il devienne plus productif. On a tous un potentiel énorme, mais on le néglige souvent. Et le meilleur moyen pour inciter les gens à atteindre leur potentiel, c’est de croire en leur capacité et de les mettre au défi.

  1. Que l’erreur semble facile à corriger.

Vous devez encourager l’autre afin qu’il progresse. Lui faire comprendre que telle chose est facile et accessible pour lui, ainsi il se surpassera et s’épanouira.

Ce n’est pas le tout d’avoir confiance en les capacités de l’autre, mais c’est aussi de lui montrer que vous croyez en lui.

  1. Rendez les autres heureux de faire ce que vous suggérez.

rendre-les-autres-heureux

…Ou l’art de motiver les autres. Dale Carnegie nous dit que, pour modifier une attitude ou un comportement, il est utile de garder en mémoire les 6 points suivants :

  1. Soyez sincère. Ne faites pas de fausses promesses. Oubliez votre propre intérêt et concentrez- vous sur l’intérêt de votre interlocuteur.
  2. Sachez exactement ce que vous voulez que votre interlocuteur fasse.
  3. Mettez-vous à la place de votre interlocuteur. Demandez-vous ce qu’il veut réellement.
  4. Considérez les avantages que votre interlocuteur peut retirer en accomplissant ce que vous lui proposez.
  5. Faites que ces avantages soient en accord avec les désirs de votre interlocuteur.
  6. Quand vous faites votre proposition, formulez-la de telle manière que votre interlocuteur comprenne qu’il va en retirer un avantage personnel.

L’ordre direct ne fonctionnera jamais aussi bien que le fait d’accorder à la personne d’agir d’elle-même.


Pour conclure:

Ce que je trouve intéressant dans ce livre, c’est l’importance que l’auteur accorde à l’égo et à l’amour propre. En réalité, pour être bon dans ses interactions sociales, il faut savoir ménager cet égo et cet amour propre qu’ont les autres.

Malgré la couverture trompe l’œil de « comment se faire des amis », qui peut faire penser à un quelconque livre de charlatan, il est un tout autre livre. Et même un must-have si vous voulez avoir une vie heureuse et épanouissante. Je recommande donc ce livre à tous!

Il permet de mieux comprendre les rapports humains et, en appliquant les conseils fournis, on peut drastiquement améliorer son quotidien.

Bien que ces exemples peuvent sembler un peu vieillots et évidents, ils sont toujours pertinents et permettent de prendre du recul sur nos façons de nous comporter avec les autres.

Ma note :  notationÀ lire et à garder du coin de l’œil.

tableau-comment-faire-amis

« Comment se faire des amis » sur amazon

Si vous avez lu « Comment se faire des amis » n’hésitez pas à poster votre avis sur le livre en commentaire et à le noter ci-dessous :