<<Qui sait lire et écrire a quatre yeux.>>

Proverbe Albanais


            L’école, c’est comme un parcours à travers une jungle : on peut arriver au bout si on a les bons outils. Le problème c’est que l’école n’indique pas quels outils utiliser, et même pire, c’est qu’elle à tendance à vous en donner les mauvais.

Je me rappellerais toujours des fois où elle m’a dégouté d’elle-même. Je l’ai détesté dès les premiers jours. Difficile d’adorer quelque chose qu’on nous présente comme pompeux, morne, rébarbatif et autoritaire n’est-ce pas ?

            Pire encore, lorsqu’on nous fait découvrir la lecture. L’académie (française en tout cas) à cette particularité de nous faire découvrir les livres qui sont au summum de l’ennui, sous prétexte qu’ils aient eu du succès.

            Comme le personnage de Will Hunting disait dans le film du même nom : «  Un bon livre ?… Un bon livre c’est un livre qui décoiffe. »

Moi gamin, je n’aimais pas lire. J’étais même plutôt nul en Français, assez comique pour le nom que je porte, et tout le monde me le faisait remarquer. Je ne savais pas lire ; et pourtant ! aujourd’hui j’adore lire, dévorant les pages d’un « livre qui décoiffe » l’une après l’autre.

J’avais toujours ce désir profond de sans cesse apprendre, comprendre, se demander pourquoi ? (un vrai geek !) et une soif de toujours vouloir m’améliorer. Chaque être humain à cette capacité d’être curieux et de vouloir apprendre, j’en suis intimement persuadé.

Lire des livres est le meilleur des moyens d’appendre, on ne peut être le meilleur de soi-même sans être un bon lecteur – peut-être que j’ai tort ou peut-être que je m’approche un peu de la vérité. Je veux dire, lire toute sorte de livre permet de se connecter directement avec l’Auteur, avoir accès à ses plus profondes pensées, comprendre comment il vit, comment il agit ; qu’il soit vivant ou mort.

En ayant ce point de vue : qu’est-ce qu’il se passe d’après vous, quand on trouve ou étudie le livre d’une personne dont on aspire à acquérir certaines de ses qualités? On finit par se les approprier à tous les coups !

            Quand vous commencez à lire, vous finissez par devenir plus créatif, plus cultivé et vous parvenez à avoir la capacité de percevoir les choses différemment ; vous acquérez un esprit positif et puissant ! Les grands lecteurs sont des personnes qui réfléchissent d’elles-mêmes, et le fait de lire améliore cette qualité.

            Tous ce que j’écris n’est pas forcément 100% vrai, c’est à vous et à vous seul de choisir votre propre vérité. Même si notre « société » (Je n’aime pas ce mot, il ne veut rien dire) nous pousse à croire que l’homme est un mouton, vous n’en n’êtes pas un ! Personne n’est un mouton.

mouton-gouffre


On peut regrouper les livres en deux types:

– livre de fiction :

1.      Développe l’analyse.

Avez-vous déjà lu un roman policier ? Chercher les indices du meurtrier est un excellent moyen d’améliorer sa faculté d’analyse.

2.      Rends plus créatif.

Les livres de fiction sont des nids de pensées créatives ! Il est montré que la créativité est tout aussi importante que la logique. De surcroit, elle est utile à l’artiste comme à l’ingénieur. On a été, pour la plus part, élevé dans un monde qui manque de créativité, pourquoi ne pas booster cette capacité qui nous manque cruellement ? Vous et moi étions enfant un jour, rappelez-vous ! Cette période de vie est le moment où l’homme est le plus curieux et créatif, pourquoi abandonner ces qualités naturelles ?

      Pour citer Steve Jobs :

« La créativité consiste juste à relier des choses entre elles. Si vous demandez à des gens créatifs comment ils font quelque chose, ils se sentent un peu coupable parce qu’ils ne l’ont pas vraiment fait ; ils ont juste vu quelque chose qui leur a semblé évident au bout d’un moment.

      Ils ont fait ou créé des choses nouvelles parce qu’ils ont su relier des expériences entre elles. Et la raison pour laquelle ils ont su, c’est qu’ils ont eu plus d’expériences, ou qu’ils ont plus réfléchi à leurs expériences que les autres. »

 

— livre de non-fiction :

1.      Grande source d’apprentissage.

Ouvrir un blog qui fonctionne dans le but de partager ma passion, de fournir du bon contenu et d’apprendre aux autres mes compétence afin de pouvoir obtenir des lecteurs, potentiellement intéressés par mes futurs livres (voici mon plan et mon but) : la plus part des techniques et méthodes, je les ai obtenu grâce à des livres de non-fiction.

2.      Devenir un expert dans un domaine précis.

Il y a une quantité énorme de livre qui va vous apprendre à : vendre, séduire, cuisiner, communiquer, etc… Rares sont les sujets qui n’ont pas encore étés traités.

3.      Améliorer ses connaissances.

« Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien. » L’enseignement ultime de Socrate, qui nous fait comprendre que l’intelligence ce n’est pas de tout savoir sur tout, mais de comprendre que l’on ne connaitra jamais tout. Se remémorer cette phrase nous ouvre à une connaissance illimitée ; on a toujours quelque chose à apprendre – et vous serrez parfois étonné de leur source.

            Les passages importants (ceux qui vous feront réfléchir), deviendront les outils stockés dans votre boite à outils (le cerveau). Plus tard, vous serez forcément confronté à des obstacles, à des défis, que ce soit dans vos relations, votre carrière ou autre chose, et lorsque cela vous arrivera, peut-être qu’une ou deux connaissances acquises surgira des confins de votre « boite à outils » pour vous sortir de ce mauvais pas.

            Cela me rappelle un interview d’Eminem qui racontait pourquoi il avait lu le dictionnaire ; il disait à peu près ceci (pas du tout, mais le sens ne change pas): « Je l’ai fait non pas pour comprendre le sens des mots, mais pour qu’ils soient conservé quelque part dans mon cerveau. Le jour où j’aurais besoin d’une rime, surgira d’un coin de ma cellule grise le mot ultime. » (Pour le plaisir de la rime^^)

4.      L’amélioration de soi-même.

Voilà le point le plus important. Quand on lit un livre de non-fiction on assimile des qualités insoupçonnées, on devient plus fort, on s’améliore petit à petit pour devenir un être meilleur.

 

Et voici d’autres avantages (plus général) à lire des livres :

 

  •  Diminue le stress.

            La lecture diminue notre état d’anxiété. Un article intéressant peut nous distraire. Un roman passionnant peut nous faire oublier le stress lié au quotidien. Un vrai moyen de se déconnecter des souffrances du monde !

  •  Stimule le cerveau.

            Plusieurs études indiquent que la stimulation mentale peut ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer (créer des sudoku est l’un des meilleurs exercices pour en prévenir, soit dit en passant). La raison est simple et évidente : comme un muscle qu’on arrête de travailler, le cerveau inactif perd ses capacités.

  •  Accroit le vocabulaire.

Lire accroit notre vocabulaire, c’est une évidence, mais si malgré tout vous ne me croyez pas, demandez à mon grand-père ; il est un vrai dictionnaire ambulant et un grand lecteur.

  •  Améliore l’orthographe ? Faux !

            Idem, mon grand-père fait plein de fautes d’orthographe (mais chut ! Il ne faut pas qu’il l’entende – il est sourd, soit dit en passant). Il faut écrire régulièrement pour améliorer son orthographe ! (rappelez-vous le cerveau est un muscle !) Questionnez une secrétaire sur le sujet.

  •  Aide à devenir sereins.

            La lecture est synonyme de relaxation autant que le spa et le sauna, ou la méditation (personnellement cette dernière est tous sauf relaxante, mais il parait qu’elle marche pour beaucoup de gens).

  •  Aide à se concentrer sur les choses importantes !

            On pourrait me définir comme quelqu’un de « perché » quand je lis. Je veux dire, quand je suis plongé dans mon bouquin, je ne vois plus le monde autour de moi ; je suis absorbé dans ma lecture. Mais voilà le gros avantage, je me plonge soit dans un univers magnifique soit dans des explications et des idées passionnées.

            Avec le monde d’aujourd’hui où on est constamment bombardé par des distractions comme les jeux vidéo (j’adore celle-là ^^), la télé, notre smartphone, facebook et compagnie, prendre l’habitude de lire nous rends meilleurs avec nous-mêmes et avec les autres. Vous finissez par comprendre ce qui compte vraiment pour vous.

  •  Améliore la mémoire.

            Bien que je suis de nature distraite (oui, tête en l’air si vous préférez !), une de mes grande qualité est la mémorisation. Je suis capable de mémoriser une grande quantité d’information – et d’arriver à pêcher ce qui est utile. Le fait de lire beaucoup est une des raisons à cela.

  •  Un divertissement gratuit.

            Et oui ! vous n’êtes pas obligé d’acheter des tonnes de livres et de les collectionner(ce que beaucoup font, parfois même sans les lire) sur des étagères prenant la poussière et, à vrai dire, vous n’avait pas besoin d’en acheter un seul pour le lire. Vous pouvez tous simplement les emprunter dans une bibliothèque ou bien tous simplement les trouver en ebook gratuitement en cherchant un peu sur internet (ce qui peut être illégal, mais rappelez-vous ceci : « Les règles sont des entités immatérielles, elles n’existent pas, comme la frontière d’un pays n’est qu’une ligne imaginaire tracé sur un bout de papier. De plus, je trouve immorale qu’on doit payer pour acquérir des connaissances ou admirer de l’art et des œuvres. Instaurer des barrières à la connaissance, c’est être le direct complice des malheurs du monde. »)

            Si on peut se permettre d’acheter une grande quantité de livre, pourquoi pas ?(Les ebooks sur amazon sont à des prix raisonnables, quoique ne pas pouvoir prêter certains ebooks est une attitude louche…)

 


            Vous n’êtes pas obligés d’être un amoureux de la lecture comme moi. De vous plonger dans de longues heures de lecture. Mais lire 15-20 minutes par jour suffirait pour obtenir tous les bienfaits qu’apporte la lecture.

            Que vous préférez lire un livre physique ou numérique, le résultat reste le même : Lire des livres bien faits est bénéfique de bien des manières.

           

Cette Article est une ébauche ! Personne ne saurait expliquer toute la complexité qui germe dans la tête d’un lecteur passionné, et celui qui tente de le faire est bien naïf. (#moi)